Contact@cliniquecarthage.com 01 79 75 13 11 | +216 70 85 58 10

Sleeve gastrique en Tunisie : ce qu'il faut savoir

La sleeve gastrique consiste à retirer une grande partie de l’estomac (les 2/3) pour former un tube. Ainsi, les aliments sont d’abord ralentis lors de leur passage dans le tube, puis évacués très rapidement dans l’intestin grêle. La sleeve gastrique associe plusieurs mécanismes, à savoir une restriction et une diminution du taux de ghrêline, hormone de la faim, entraînant un désintérêt pour la nourriture. Contrairement à l'intervention «pose d'anneau gastrique», cette chirurgie d'obésité est indiquée aux personnes dont l'Indice de Masse Corporelle (IMC) est supérieur à 40kg/m2.

Déroulement:

Le patient est admis la veille de l’opération où il rencontre son chirurgien et le médecin anesthésiste qui le prendra en charge. Le jour de l’intervention, le patient est à jeun depuis minuit. Celle-ci se déroule sous anesthésie générale complète et est réalisée par cœlioscopie, elle dure 1 à 2 heures. A la fin de l’intervention, un petit tuyau appelé Redon est mis en place dans un petit orifice de l’abdomen. Le Redon sert à aspirer les sécrétions et sera retiré deux ou trois jours après l’opération. Le patient est ensuite conduit en salle de réveil pour quelques heures, puis dans sa chambre où il reçoit les soins nécessaires après l’opération. La première journée après l’opération, le patient reste à jeun. Pour la deuxième journée postopératoire, il lui sera permis de boire ½ litre d’eau. Un thé le matin et une soupe midi et soir lui seront servis pour le troisième jour. C’est au quatrième jour qu’il pourra quitter la clinique avec, en mains, une ordonnance pour les soins locaux et le traitement antidouleur. Un arrêt de travail de deux à trois semaines lui est prescrit.

Les suites opératoires

Après sa sortie de la clinique, le patient sera suivi et la reprise de l’alimentation se fera par étapes successives. L’intervention étant encore très proche et la ligne de section de l’estomac n’étant pas bien cicatrisée, il est indispensable de ne pas forcer sur le système car cela pourrait compromettre son efficacité pendant les mois suivants. Il est donc proposé au patient la règle des trois fois cinq jours : seulement une alimentation liquide pendant cinq jours, puis une alimentation molle pendant cinq autres jours, enfin une alimentation mixée pendant cinq jours. Par la suite, le patient pourra se nourrir normalement, en prenant soin de bien mastiquer les aliments. Il lui sera toutefois recommandé de mixer ou mouliner la viande durant un mois. Après le premier mois, il faut se ménager et manger dans le calme et à des heures régulières, en fractionnant les prises alimentaires en trois repas, en variant l’alimentation, en ne mangeant que des petits morceaux, en mastiquant lentement et déglutissant plusieurs fois, en ne buvant pas pendant le repas et pas avant 30 mn avant ou après les repas, enfin il faut arrêter de manger dès la sensation de satiété.

Le résultat

Il faut compter environ 50 kg de perdus en un an.

Le bypass gastrique en Tunisie : ce qu'il faut savoir

L’intervention du bypass gastrique consiste à réduire le volume de l’estomac et à modifier le circuit alimentaire, de façon à ce que la nourriture ingérée passe directement dans l’intestin grêle, dans sa partie moyenne. Le bypass agit en associant plusieurs mécanismes : une restriction (comme dans la gastroplastie), une malabsorption (les aliments sont moins digérés), un dumping syndrome (l’ingestion d’aliments sucrés en quantité importante entraine une sensation de malaise général et une accélération du pouls, ces aliments doivent donc être pris en petite quantité), une diminution du taux de ghrêline, hormone de la faim, entrainant un désintérêt pour la nourriture (attention, ce mécanisme d’action n’est pas efficace sur les éventuelles compulsions).

Déroulement:

Le patient est admis la veille de l’intervention et rencontre en consultation préopératoire le chirurgien et le médecin anesthésiste qui vont le prendre en charge. Il faut être à jeun à partir de minuit le jour de l’opération, laquelle se déroule sous anesthésie générale complète. Elle est réalisée par cœlioscopie et dure environ 3 heures. A la fin de l’intervention, un petit tuyau appelé Redon est mis en place dans un petit orifice de l’abdomen. Le Redon sert à aspirer les sécrétions et sera retiré deux ou trois jours après l’opération. Quelques heures sont nécessaires en salle de réveil, à la suite de quoi le patient est emmené dans sa chambre. Des médicaments antidouleur sont alors administrés par voie intraveineuse. Durant la première journée consécutive à l’intervention, le patient reste à jeun. Le deuxième jour, il pourra boire ½ litre d’eau. Le troisième jour, il aura droit à un thé le matin et une soupe pour le midi et le soir. La sortie a habituellement lieu le quatrième jour et une ordonnance lui est remise pour les soins locaux et le traitement de la douleur, accompagnés de vitamines et d’oligo-éléments. Un arrêt de travail de deux à trois semaines lui est prescrit.

Les suites opératoires

L’intervention étant encore très proche et l’estomac n’étant pas bien cicatrisé, il est indispensable de ne pas forcer le système afin de ne pas en compromettre l’efficacité. A la sortie de la clinique, il est recommandé d’appliquer la règle des trois fois cinq jours : seulement une alimentation liquide pendant cinq jours, puis une alimentation molle pendant cinq autres jours, enfin une alimentation mixée pendant cinq jours. Par la suite, le patient pourra se nourrir normalement, en prenant soin de bien mastiquer les aliments. Il lui sera toutefois recommandé de mixer ou mouliner la viande durant un mois. Après le premier mois, il faut se ménager et manger dans le calme et à des heures régulières, en fractionnant les prises alimentaires en trois repas, en variant l’alimentation, en ne mangeant que des petits morceaux, en mastiquant lentement et déglutissant plusieurs fois, en ne buvant pas pendant le repas et pas avant 30 mn avant ou après les repas, enfin il faut arrêter de manger dès la sensation de satiété.

Le résultat

Après l’intervention par bypass gastrique, il faut compter une perte de 70% de l’excès de poids en un an.

Anneau gastrique en Tunisie : ce qu'il faut savoir

La gastroplastie est indiquée à toute personne ayant un (IMC) inférieur à 45, contrairement à la sleeve, cette chirurgie bariatriqueconsiste à poser un anneau en silicone de calibre facilement modifiable autour de la partie supérieure de l’estomac, poche d’environ 1 litre située entre l’œsophage et l’intestin grêle. La pose d' anneau gastrique consiste à séparer l’estomac en deux poches, une de 15 à 25 cm3 (3 à 4 cuillères à soupe) et une poche intérieure. L’estomac ainsi modifié, la nourriture bien mastiquée passera lentement à travers l’anneau et descendra dans la poche située au-dessus de l’anneau gastrique, ce qui entraînera sa légère dilatation, stimulant le centre de satiété situé au niveau du cerveau. Ainsi, après l’ingestion lente d’une petite quantité d’aliments, le patient n’a plus faim. La section de l’anneau gastrique peut être modifiée par l’intermédiaire d’un petit boîtier situé sous la peau (quelques centimètres sous les côtes gauches au niveau de l’abdomen) et contenant un liquide passant par un tuyau relié à l’anneau. La diminution du calibre de cet anneau se fait par gonflement au moyen de quelques centimètres cubes d’un liquide injecté dans le boîtier sous anesthésie locale de la peau par patch. Les aliments passeront ainsi plus lentement. Rétablir la sensation de satiété, diminuée à force de régimes, est tout l’intérêt de la gastroplastie.

Déroulement:

Elle se fait la veille de l’intervention où une consultation préopératoire avec le chirurgien et le médecin anesthésiste a lieu. Un repas léger est servi et il faut être à jeun à partir de minuit. La pose d'un anneau gastrique nécessite une anesthésie générale par cœlioscopie et dure 1 heure. Quelques heures sont nécessaires en salle de réveil, puis le patient est conduit dans sa chambre où des médicaments contre la douleur lui sont administrés par voie intraveineuse. Le patient est suivi durant deux jours, après lesquels il pourra quitter la clinique pour être conduit à son hôtel, avec une ordonnance pour les soins locaux et le traitement de la douleur.

Les suites opératoires

Le suivi du patient par le chirurgien se poursuit après sa sortie de la clinique et une conduite à tenir lui sera recommandée. Un arrêt de travail de une à deux semaines après l’intervention est prescrit par le chirurgien. Pour ce qui est de l’alimentation, la règle de trois fois trois jours est préconisée : à la sortie de la clinique, une alimentation liquide durant trois jours, à laquelle, les trois jours suivants, le patient pourra ajouter une alimentation molle, puis il pourra avoir une alimentation moulinée pendant trois jours. Ce délai passé, le patient peut avoir une alimentation normale en mastiquant bien la nourriture. Il est toutefois conseillé de mixer ou mouliner la viande pendant trois mois. Le premier resserrage de l’anneau a habituellement lieu à la fin du premier mois. Il n’est toutefois pas obligatoire si la perte de poids est convenable (2 à 4 kg) et si la sensation de satiété est bonne. Un deuxième resserrage est souvent nécessaire entre le troisième et le sixième mois. Il faut manger dans le calme et à des heures régulières, en fractionnant les prises alimentaires en trois repas, en variant l’alimentation, en ne mangeant que des petits morceaux, en mastiquant lentement et déglutissant plusieurs fois, en ne buvant pas pendant le repas et pas avant 30 mn avant ou après les repas, enfin il faut arrêter de manger dès la sensation de satiété.

Le résultat

Avec la gastroplastie, il faut compter 1 kg, voire plus, de perdu par semaine.

Séjour

Découvrez nos meilleurs offres de séjour médical en Tunisie

Gallerie

Découvrez notre gallerie de chirurgie esthétique en Tunisie

Contact

Contactez nous et obtenez un devis gratuit sans engagement